Les microservices, c’est pas automatique

Architecture logicielle mai 02, 2020

Un talk d’une vingtaine de minutes donné à l’occasion du Meetup DDD France .

J’y explicite les mauvaises raisons de faire du microservice et les risques qui y sont associés, et notamment :

  • Réaliser que ce type d’architecture nécessite le déploiement d’un grand nombre de mécanismes pour garantir la cohérence à terme de l’application. Cette typologie d’architecture augmente donc considérablement la complexité obligatoire du projet.
  • Dire que l’on fait des « micro-services » n'est porteur d'aucune information utile. Il s’avère que les développeurs et architectes logiciels utilisent souvent ce terme pour masquer le fait qu’ils ne savent pas réellement de quoi ils ont besoin.
"Les microservices, c'est pas automatique" : talk donné lors d'un meetup DDD France

Vous trouverez les slides de la présentation sur mon speaker deck.


Si vous avez apprécié l’article

  • Partagez l’article sur twitter, Linkedin, ou sur Slack.
  • Abonnez-vous à la newsletter pour recevoir les nouveaux contenus : articles, vidéos & podcasts !

Arnaud LEMAIRE

DDD lover & Code designer, XP practitioner. Deputy CTO @ lgo.group

Super ! Vous vous êtes inscrit avec succès.
Super ! Effectuez le paiement pour obtenir l'accès complet.
Bon retour parmi nous ! Vous vous êtes connecté avec succès.
Parfait ! Votre compte est entièrement activé, vous avez désormais accès à tout le contenu.